Etre aujourd'hui rangé dans la catégorie des pays les moins avancés est un crève-cœur pour un Congo-Zaïre qui, pourtant, disposait des solides atouts pour gagner le combat du développement. Les dures réalités de l'existence auxquelles sont confrontées les populations du Congo-Zaïre nous obligent à prendre de rapide résolutions. Nous devons refaire la République et relever le défi.

La reconstruction de notre pays ne doit pas faire l'objet d'expérimentations hasardeuses ou d'improvisations stériles. Il faut une véritable doctrine d'action à l'appui d'un projet de société viable. En effet, Comment reconstruire un Congo-Zaïre économiquement en situation de faillite? Et comment financer cette reconstruction? Comment permettre à toute la population d'accéder à l'eau potable et à l'électricité, au transport, au logement,aux soins de santé alors que les services publics et les entreprises publiques gestionnaires sont en situation de quasi faillite et que les infrastructures sont dégradées ou inexistantes? Comment combattre le chômage et garantir l'emploi dans ce paysage de ruines et de désastres?

Le changement que l'UNIR MN propose est fondé non pas sur l'illusion, mais sur la force de la volonté politique, sur la confiance dans le Congo-Zaïre et dans l'ardeur des Congolaises et des Congolais du Zaïre. Redresser notre pays, lui faire prendre un nouveau départ, c'est faire de choix politiques clairs et responsables. Nous devons tirer pleinement les leçons du passé, pour provoquer les infléchissements de politique économique qui sont nécessaires et aujourd'hui possibles. Cela suppose de l'ambition, mais aussi du courage. De l'ambition, car la situation du Congo-Zaïre est telle que répondre aux défis qui nous attendent exige de rompre avec bien des conformismes, de s'engager dans de nouvelles voies, d'y consacrer les efforts nécessaires. Du courage aussi, parce que l'on ne peut se contenter de promettre tout à tout le monde. Il va falloir faire des choix, définir des priorités et veiller à dire comment l'on entend tenir ses engagements devant la nation.

L'UNIR MN préconise

  1. Le désengagement de l'Etat dans les activités de production économique, le renforcement de l'autorité de l'Etat dans ses fonctions régaliennes et dans la gestion de ses fonctions sociales essentielles (services publics), le développement des politiques de concession de service public;
  2. La privatisation partielle ou totale réfléchie de certaines entreprises publiques et de certaines infrastructures du secteur public : une privatisation respectueuse de nos réalités sociales actuelles. Pour les entreprises qui vont rester dans le giron de l'Etat, nous devons intégrer, dans leur gestion, les nouvelles méthodes de management;
  3. Encourager la création de petites et moyennes entreprises par une réglementation incitative et adaptée.

La stratégie de gouvernance de l'équipe exécutive du projet REFAIRE LA REPUBLIQUE présente quatre volets principaux: